Subscribe Now
Trending News
Blog

[INTERVIEW] Inès Bouallou 

9.0
[INTERVIEW] Inès Bouallou
  • Q1: Ines Bouallou, qu’est ce que la masculinité pour vous?
  • R1: La masculinité pour moi, je trouve que c’est une sorte de construction sociale, parce que je ne sais pas s’il existe vraiment quelque chose qui définit la masculinité, ou bien c’est juste la différenciation entre ce qui est destiné aux hommes et ce qui est destiné aux femmes. C’est une question compliquée, je sens que je ne crois pas en la masculinité, je peux par exemple bien aimer des caractéristiques, comme par exemple quand on dit que l’homme va être forcément fidèle, qui garde sa parole, ça se respecte. En même temps, le fait de dire que l’homme n’a rien de négatif, qu’il ne va jamais pleurer, jamais exprimer ses émotions, c’est négatif. Parfois il y a des traits de caractère, des traits dits de Rojola, que je ne sais pas pourquoi ils sont associés seulement aux hommes, et en contrepartie d’autres traits qui sont seulement associés aux femmes. Par exemple, pourquoi un homme ne peut pas pleurer mais pourra garder sa parole, ou lorsqu’une personne fait un truc positif, on dit d’elle qu’elle est Rojola, même pour les femmes. Donc ce terme veut dire tenir à sa parole, être sérieux, etc. Donc ici il y a ce côté positif de la masculinité, mais en tant que femme, on trouve ce terme difficile à utiliser car il est lié à l’homme, cela signifie implicitement que la femme ne sait pas tenir sa parole,  qu’elle n’est pas respectée, etc. Donc, je reste un peu confuse par rapport à cela.
  • Q2: Vous êtes artiste, photographe, est-ce que le genre est présent dans votre art d’abord, et dans la sphère artistique aussi, dans votre contact avec d’autres artistes, d’autres galeries?
  • R2: A vrai dire, la majorité des personnes artistes ou photographes que je connais sont des hommes, je ne sais pas pourquoi. Je ne sais pas si c’est parce qu’ils dominent ou si c’est parce que les femmes ne s’imposent pas ou ne s’engagent pas dans ce qui est artistique, donc je ne connais pas la vraie raison. Personnellement, je ne ressens pas de sexisme de la part de ces artistes hommes, mais au même temps des fois ça me rend un peu triste de ne pas voir des femmes, de ne voir que des hommes, les peintres c’est des hommes, les écrivains c’est des hommes,  les photographes c’est des hommes, et les femme sont très peu présentes. Quand vous allez par exemple visiter une exposition dans un musée, vous allez trouvez une seule photographe femme par exemple, et le reste c’est des hommes.  Mais je ne sais pas si cela vient de l’histoire, du sexisme, du fait que les femmes étaient plus dans la sphère privée et les hommes étaient dans la sphère publique, ils avaient accès à tout ce qui est art, éducation, etc. Donc je ne sais pas la raison, mais des fois j’ai envie que ce soit aussi des femmes, qu’il aie un équilibre, que ce soit un peu homogène. Après, je pense que l’art nous réunit, peu importe le genre, quand je vais voir par exemple un travail d’artiste, je ne vais pas voir si c’est un homme ou une femme, après tout c’est un être humain qui travaille, donc le genre ne m’importe pas ici. Mais quand je les fréquente et que j’arrive à voir que c’est juste des hommes, ça me fait mal de savoir qu’il n’y a pas du tout de femmes. Or, pour ce que je fait, toutes les personnes assignées hommes que je prend en photo, j’essaie de toujours capturer ce qui est sensibilité, ce qui est sensualité, je ne veux pas prendre en photo l’homme macho ou l’homme musclé ou fort, je veux prendre une personne assignée homme qui porte un regard rempli de sensibilité, et je ne trouve pas beaucoup d’hommes qui veulent se prendre en photo  ou qui peuvent exprimer la flexibilité et la fluidité de leur corps. Mais je suis intéressée par le fait de prendre le sujet de l’homme comme sujet artistique sans le sexualiser, et sans répéter la même image que la société a créée pour lui. Donc il faut pas reproduire le mêmes erreurs qu’on appris en grandissant qui disent que l’homme doit être fort, de le prendre en photo bien debout et droit, donc on peut le prendre en photo en train de pleurer, en train de lire un livre, en train de caresser une fleur…comme ça on va encourager les hommes à exprimer leurs émotions, car après tout on est des êtres humains, donc je trouve ce point très important. 
  • Q3: Je voudrais vous interroger sur le quota, dans les festivals aujourd’hui, dans le monde entier, il y a beaucoup de festivals qui imposent des quotas pour la représentativité des femmes et des personnes queer, que ce soit dans les sujet ou dans les artistes choisis. Qu’est ce que vous en pensez?
  • R3: C’est en même temps une bonne et une mauvaise chose, c’est que tellement les femmes, les personnes LGBTQI, les personnes noires, etc, n’avaient pas les mêmes chances au passé, c’est une façon de créer des opportunités et de les encourager. Et en même temps, je considère que ce qui est artistique est artistique, si on vous choisis, vous devez être accepté et honoré pour votre travail artistique, hors de votre genre. Après je ne sais pas quelle position prendre par rapport à ce sujet, car en même temps il y a beaucoup de discriminations, par rapport à la communauté queer par exemple, donc c’est bien qu’ils aient une occasion. Mais cela peut recréer une rivalité, et sera plus dans le genre, et nous diviserons encore plus les identités sexuelles relatives au genre, et on peut finir par nous voir comme des ennemis. 
  • Q4: Il y des courants qui disent que même les critères de sélection sont assez blancs. Cela veut dire que même dans les festivals, quand on veut choisir les films, les critères sont du côté de l’homme blanc. Par exemple dans les oscars, pendant longtemps c’est des films d’action, d’aventure, qui sont pensés au masculin.
  • R4: C’est aussi en fonction de qui a écrit l’histoire, du réalisateur aussi. Parce que même si dans le film il n’y a que des femmes ou que des personnes queer, l’important c’est l’histoire derrière, et si à la base c’est homophobique ou sexiste. Mais, bien sûr il existe une discriminiation envers les femmes, les personnes noires, et les communautés LGBT, mais est ce qu’on doit faire cette séparation? Est ce que ça va aider? Certes cela va aider ces personnes à avoir plus d’opportunités et plus de visibilité, mais comment créer l’équilibre?
  • Q5: Selon vous, que serait la solution pour donner plus d’opportunités et de visibilité à ces personnes là sans discriminer, sans créer ce problème de séparation?
  • R5: A mon avis, il faut éradiquer le sexisme et le patriarcat, en promettant en même temps que les hommes doivent s’exprimer, etc. Car il y a certains hommes qui sont vraiment sexistes, d’autres ont été éduqués d’une façon sexistes et qui sont donc juste un produit de la société. Donc il faut enlever tout ce qui est négatif, mais avec toujours une correction, il ne faut pas éliminer les hommes, mais les apprendre à exprimer leurs émotions…par exemple, comment avoir un film d’un homme, mais d’une vision d’un homme qui n’est ni sexiste, ni homophoben ni macho, mais un autre regard qui est plus positif.
  • Q6: Ines puisque vous avez parlé du regard, je voudrais vous parler du male gaze, c’est une notion qui signifie que l’art a toujours été fait pour un public homme, et donc par exemple une scène de sexe dans un film est conçue pour stimuler les envies des hommes et pas celles des femmes. Qu’en pensez-vous?
  • R6: Moi je trouve que tout est lié, tout est une culture et une consommation, tout est destiné aux hommes. Mais je vois par exemple sur Netflix, tous les films et séris qu’ils produisent comportent au moins une personne queer, gay, trans, etc. Donc en 2020, les sujets qu’on traite avancent quand même, pas au Maroc peut être, mais il y a des séries, par exemple une série qui a été produite il y a trois ans où le tueur en série c’est une femme, et la majorité des personnages dans la séries sont des femmes. Donc je trouve que ça commence à changer.
  • Q7: Vous ne croyez pas qu’il y a une instrumentalisation des fois de la cause des femmes?
  • R7: C’est ce que je voulais vous dire pour les Oscars et tout, est ce qu’on croit vraiment en les droits des personnes noires, des femmes, de la communauté LGBT, ou est ce juste pour commercialiser? Est ce qu’on croit vraiment en la créativité de ces personnes, ou bien est-ce une sorte de contre mouvement, mais est ce qu’on croit vraiment en ces choses ou pas? C’est ce que je trouve très bizarre, quand je voit par exemple une opportunité juste pour les personnes queer je me questionne si c’est vraiment des personnes qui croivent en nous, qui pensent qu’il n’y pas de diférence, qu’on est tous des êtres humains? ou bien sont-ils en train de suivre la vague? Même Netflix d’ailleurs, des fois quand je vois des séries où il y a une forte présence de personnes queer, je me pose la question: est ce que c’està cause de la commercialisation ou est ce que c’est vrai? 
  • Q8: Une dernière question, dans Machi Rojola, on se réapproprie le mot Machi Rojola pour s’adresser à des hommes toxiques? A qui Ines voudrait dire “vous êtes Machi Rojola”?
  • R8: Pour moi Machi Rojola c’est les personnes qui se considèrent comme Rojola. Donc pour moi c’est toute personne qui croit que Rojola c’est être fort, être dur, de ne pas pleurer, de ne pas exprimer ses sentiments, se croire au centre du monde, de dominer l’espace où on se trouve. Dans mon entourage je me suis débarrassée de la masculinité toxique, du coup Machi Rojola pour moi c’est toutes les personnes que je ne connais pas et que je sens qu’ils prennent et dominent trop d’espace.
  • Q9: Et les hommes de demain, comment vous les voyez?
  • R9: C’est les hommes qui ne sont pas féministes pour manipuler ou pour jouer, mais c’est des gens qui croient vraiment qu’on est égaux et qui ont le courage et l’audace de déconstruire leurs conditionnements et qui peuvent exprimer, après tout ce sont des êtres humains, qui peuvent en même temps pleurer, être durs, être doux, romantiques, indifférents, pour moi c’est l’ensemble des caractéristiques humains.

9.0
Score

Pros

  • Color
  • Price
  • Reliability
  • Easy to get

Cons

  • No charger
  • Left handed use only
  • Supports only Apple products
  • Low storage
Battery life
8
Storage
6
Price
4
Design
9
Reliability
8

Final Verdict

Sed a risus diam. Integer ac erat sapien. Phasellus varius, sem feugiat consectetur laoreet, nisl lacus semper eros, eu blandit nulla elit ut purus. Phasellus scelerisque pulvinar purus, rutrum gravida ex blandit eu. Donec quis sagittis ipsum, eu placerat nulla. Vestibulum nec ullamcorper sapien. Pellentesque id mattis purus.